close
Santé & beautéVie pratique

Ce qu’il faut savoir sur la rhinoplastie en 10 points

Le nez structure le visage, mais il peut aussi être une source importante de complexe. De nombreuses personnes concernées par ce problème ont du mal à vivre dans leur quotidien. Pour celles qui envisagent de recourir à la rhinoplastie pour masquer les défauts, découvrez dans cet article 10 questions à se poser avant de se lancer.

1- À quel âge peut-on faire une rhinoplastie ?

Cette chirurgie du nez peut être réalisée vers l’âge de 16 ans lorsque la croissance osseuse et cartilagineuse est achevée.

2- Quel praticien choisir ?

Comparez deux chirurgiens en vous référant à leur réputation, leur localisation (par exemple, un grand nombre de praticiens spécialisés dans la chirurgie du nez à Paris) leur expérience et la fréquence à laquelle ils pratiquent la rhinoplastie. Lors de la première consultation, vous devez vous sentir en confiance et être écouté.

3- Comment faire comprendre ce que je veux ? s

Le résultat doit être naturel. Faites savoir vos besoins en présentant une photo, en réalisant une simulation de morphing, etc.

4- En cas de problème respiratoire, que faire ?

L’un des avantages de ce type d’opération : elle va permettre au patient d’améliorer sa respiration. Une cloison nasale déviée et obstruée peut par exemple être rectifiée pendant l’intervention.

5- La rhinoplastie est-elle la solution pour tout changer ?

Il est possible de tout rectifier grâce à la rhinoplastie. Par contre, l’intervention est délicate lorsque la peau est trop épaisse ou très fine ou si les os sont cassants.

6- Comment se déroule l’intervention ?

L’opération dure trois heures de temps sous anesthésie générale. En fonction des cas, le chirurgien peut utiliser deux méthodes : passer par la voie endonasale pour éviter la formation de cicatrice ou réaliser une micro-incision entre les narines.

7- Quelles sont les contraintes liées à l’opération ?

Hormis l’hospitalisation d’une nuit, le patient doit rester chez lui pendant au moins une semaine. Il doit aussi porter des mèches pendant deux jours pour éviter les saignements ainsi qu’une attelle ou un plâtre pour une semaine.

8- Est-il possible de réaliser des corrections avec des injections ?

Oui, cette pratique non invasive est appelée « rhinoplastie médicale ». Elle permet de cacher les petites imperfections.

9- Quel est le prix d’une rhinoplastie ?

Il faut débourser environ 3 500 euros à 8000 euros pour une opération classique. La rhinoplastie médicale coûte 300 euros à 400 euros. La Sécurité sociale couvre une partie de l’intervention en cas de problème respiratoire.

10- Cette pratique sensibilise-t-elle le nez ?

Le nez n’est plus fragile après la période de consolidation.

En savoir plus
Informatique & Technologie

Tout sur le monitoring des applications mobiles

La surveillance du fonctionnement d’une application mobile est plus facile grâce au monitoring. Une technique que les développeurs doivent connaître. Le monitoring application métier est important lors du développement d’un logiciel.

L’importance du monitoring d’une application mobile

Ce procédé est essentiel lors de la réalisation d’une application mobile. En effet, le monitoring API ou la surveillance applications web sont nécessaire pour surveiller le fonctionnement d’un logiciel à partir d’une interface utilisateur. L’objectif est de découvrir le plus tôt possible les éventuels problèmes qui risquent d’impacter l’expérience utilisateur. Il s’agit d’un API réel ou fictif.

Le monitoring aide les développeurs à mettre en place les correctifs adéquats pour garantit le bon fonctionnement des applications. Il améliore également leur utilisation. Ainsi, il ne faut pas négliger l’importance d’une solution de monitoring et du taux de disponibilité.

La récupération de données

Les développeurs identifient facilement les erreurs au sein d’une application mobile grâce à la récolte de données. En effet, un API surveillance permet de récupérer les informations indispensables. Pour ce faire, il suffit de mettre en place un serveur externe pour stocker les données recueillies.

Le monitoring d’une application mobile inclut aussi un système d’alerte. Il signale les concepteurs lorsque des erreurs se présentent. De ce fait, vous pouvez identifier en temps réel les moindres problèmes afin d’apporter les correctifs nécessaires. L’alerte peut être une surveillance par SMS ou une surveillance par alerte vocale. Il suffit de choisir le système adéquat pour connaître à temps les éventuelles pannes.

L’ajout d’une métrique est aussi envisageable afin de paramétrer avec précision les alertes.

Comment gagner du temps grâce au monitoring ?

L’expertise d’un professionnel est requise pour contrôler les logiciels mobiles. L’utilisation d’un outil proposant des fonctionnalités avancées simplifie l’identification des erreurs qui perturbent l’usage d’un logiciel. Le monitoring permet de connaître les moindres dysfonctionnements de l’ensemble des « compartiments » d’une application. Il aide à obtenir un résultat satisfaisant.

Les développeurs gèrent rapidement les rapports générés par les logiciels au moyen d’un KPI site web. Ces rapports constituent une source importante d’information permettant de déterminer les éventuelles pannes. Les concepteurs peuvent également en apprendre davantage concernant les ressources utilisées par les logiciels mobiles (RAM, GPU, mémoire et disque). La récupération de ces données à partir d’un monitoring Android ou d’un monitoring iPad facilite la mise en place d’un programme permettant de corriger les erreurs. Une démarche qui améliore aussi le fonctionnement d’une application.

En savoir plus
1 2 3 7
Page 1 of 7