close
Divers

Qu’est-ce qu’un vin bio ?

Durant le salon Millésime bio à Montpellier, l’on prévoit que la France est le premier pays consommateur de vin bio au monde en 2021. De nos jours, nombreux vignerons se sont tournés vers la viticulture biologique, surtout en Occitanie première région française productrice de vigne.

Cet article vous propose de tout comprendre sur les vins bio, la définition des vins biodynamiques ainsi que le vin nature.

Le vin bio, c’est quoi ?

Tout d’abord la notion « vin biologique » est très récente puisqu’elle a été instaurée en 2012. Elle remplace ce que l’on appelait auparavant « vin issu de vigne biologique ». La différence est donc que pour être bio, le vin est réglementé par un cahier de charge européen.

Donc la viticulture et la vinification devraient être 100 % bio. Concrètement, cela se traduit par la culture de raisin sans traitement synthétique et une réduction légère des intrants (les engrais ou autre produits chimiques comme l’insecticide ou l’herbicide).

On autorise en revanche l’ajout de cuivre et du soufre dont, ces derniers représentent des produits de contact. Ils permettent de lutter contre les maladies de vignes (mildiou et l’oïdium).

Dans les caves, les vins sont élevés avec des levures indigènes. Par contre, l’ajout de certaines levures bio est autorisé.

Toutefois, tous les vins contiennent du soufre, mais faiblement dosé en sulfite, ne dépassant pas la dose maximale de 100mg/l de SO2 pour les vins rouges et 150mg/l maximum pour les vins blancs. L’ajout de tanin est autorisé.

Afin d’obtenir une certification « vin Bio » ou « AB », les vignerons doivent suivre ces règles pendant au moins 3 ans.

Les vins Biodynamiques

Les vins biodynamie Paris c’est quoi ? La biodynamie consiste à réhabiliter et à intensifier la vie dans la vigne pour mieux respecter l’environnement. Tout en prenant compte des cycles lunaire et l’alignement des planètes qui impacterons sur la croissance des plantes.

Cette méthode essaie d’intensifier la vie du sol afin qu’il y ait un meilleur échange entre la terre et la plante. Pour cela, on utilise des préparations à base de plantes, des minéraux qu’on infuse ou macère afin d’aider la vigne à mieux se développer.

Les normes de la biodynamie sont plus exigeantes que le vin Bio, la dose de soufre ne doit absolument pas dépasser les 70mg/l et le cuivre à 3 kg maximum par hectare par an. On autorise la chaptalisation uniquement pour les pétillants et non pour les vins biodynamique.

Leave a Response