close

Loisirs & divertissements

Loisirs & divertissementsTourisme & voyage

Toutes les activités pour découvrir les Gorges de l’Ardèche

Le long de la rivière Ardèche, qui traverse le département d’est en ouest, se dressent des falaises de calcaires dont certaines culminent à 300 mètres. Les adeptes de randonnées, d’activités sportives aquatiquesen quête de sensations fortes trouveront certainement leur bonheur dans les Gorges de l’Ardèche. Quelles que soient vos préférences ou vos envies du moment, plusieurs terrains de jeu s’offrent à vous.

Un cadre sauvage pour de somptueuses balades

Au cœur de la région Auvergne-Rhône-Alpes, entre Vallon-Pont-D’arc et Saint-Martin-d’Ardèche, des canyons et gorges à couper le souffle s’étendent sur plus de 30 kilomètres pour vous faire vivre une expérience hors du commun.

Si vous aimez marcher en pleine nature, ne manquez pas la réserve naturelle et la garrigue, qui cache la fameuse « grotte Chauvet », vestige de la préhistoire et site touristique incontournable. Ce magnifique espace naturel protégé comprend de nombreux sentiers de randonnée, l’un des itinéraires est certainement adapté à votre niveau.

Pour les plus aguerris, le « sentier de Randonnée des Gorges » est une aventure à tenter, le long de l’Ardèche, parcours ponctué par deux traversées à gué de la rivière. Alternativement, en passant par le GR4 (Sentier de Grande randonnée), entre Saint-Martin-d’Ardèche et Salavas, vous vous offrez une superbe balade et respirez un bol d’air pur.

Habitués des deux-roues, le VTT est également recommandé pour profiter de ce cadre paisible. En voiture, les villages médiévaux du coin méritent un détour, pour ne citer que Labastide-de-Virac ou encore Aiguèze, sans oublier les points d’intérêt comme le Moulin de la Tiourre, La grotte et la Cité de la Préhistoire de l’Aven d’Orgnac, mais aussi la Maladrerie des Templiers et le Cirque de la Madeleine.

Le terrain idéal pour les passionnés de sports d’eau vive

Pour ceux qui préfèrent les sports d’eau vive, une descente des Gorge de l’Ardèche en canoë-kayak en partant de l’arche naturelle du Pont d’Arc jusqu’à Saint-Martin-d’Ardèche vous ouvrira l’univers des canyons.

Si vous avez une certaine expérience et qu’une petite portion ne vous suffit pas, osez la sortie sur 2 jours, entrecoupée par une nuit au bivouac de Gaud ou de Gournier. D’ailleurs, la réserve naturelle des Gorges de l’Ardèche vous propose aussi des points de baignade et de jolies plages pour farnienter entre deux descentes, le temps que les organisateurs vous ramènent au point de départ.

Et entre deux descentes, pourquoi ne pas partir en hauteur, en tentant l’escalade, le canyoning, la spéléologie, voire de partir dans les airs en parapente ?

En savoir plus
Loisirs & divertissements

Descente de l’Ardèche en Canoë

Ça y est, vous avez fait votre réservation ? Cette année, vous allez faire la descente de l’Ardèche en canoë. Néanmoins, pour vous rassurer pleinement, vous souhaitez avoir un aperçu de cette descente. Nous faisons le point sur tout ce que vous devez connaitre au préalable concernant votre descente de l’Ardèche en canoë.

Vos équipements

Pour la descente de l’Ardèche en canoë, chaque canoë sera équipé par nos soins :

  • Du nombre de places que vous aurez choisi,
  • De pagaies en fonction des places,
  • D’un bidon étanche pouvant accueillir vos objets personnels et votre pique-nique.
  • De gilets de sauvetage par personne.

A vous de prévoir de votre côté :

  • Emballage adapté pour vos appareils électroniques et objets fragiles,
  • Tenue de sport de saison et chaussures d’eau avec une bonne adhérence,
  • Encas et bouteille d’eau,
  • Chapeau, crème solaire, maillot de bain et serviette.

Les déplacements

A votre arrivée, pour rejoindre le point de départ de votre circuit depuis notre base, vous avez le choix entre deux moyens de transport, en fonction des possibilités : soit, vous prenez notre car, soit vous irez directement en canoë.

A votre point d’arrivée, c’est notre car qui vous transportera vers la base.

Installation, préparation et services

Vous prendrez soin d’arriver 30 minutes avant votre départ prévu. Cela laissera le temps à notre équipe de vous accueillir dans les règles de l’art et de vous faire un briefing personnalisé. Notre équipe sur place vous exposera le déroulement de votre circuit. Dans le cas où ce sera votre première fois, le moniteur vous expliquera les gestes à adopter pour le bon déroulement de votre descente de l’Ardèche en canoë.

Il y a aussi des services de photographies installées aux endroits clés, c’est-à-dire au niveau des meilleurs spots de toute la descente. Vous pourrez alors les voir une fois de retour à la base. Cela vous fera de magnifiques souvenirs de voyage.

Les précautions

La descente de l’Ardèche en canoë est préconisée à partir de 7 ans. Il faudrait en plus :

  • Être bon nageur,
  • Être capable de nager sur 25 mètres,
  • Être capable de s’immerger pendant une période plus ou moins longue,
  • Ne pas avoir peur de l’eau.

Toutefois, un enfant de moins de 7 ans peut participer à l’aventure, mais doit impérativement être accompagné d’un moniteur diplômé d’Etat. Un chien peut également être du voyage s’il a entre 10 et 50 kg.

En savoir plus
Loisirs & divertissements

Faire du yoga avec des équipements adaptés

Assurer le bon déroulement des séances de yoga, et en tirer pleinement profit, requiert l’utilisation de matériel adapté. Aussi bien les équipements pour la gymnastique douce que les articles de méditation doivent ainsi être choisis avec soin et éventuellement avec l’aide d’un spécialiste.

Le matériel de base

Faire du yoga avec les bons équipements vous permettra de bénéficier de résultats positifs de vos séances. De plus, le matériel yoga est assez facile à se procurer. En principe, il faut :

  • Une tenue qui facilitera les mouvements et qui ne gêne pas pendant la méditation ;
  • Un tapis pour les exercices et les postures en position allongée ou assise ;
  • Des coussins ou des sièges spécifiques pour s’asseoir et pour un maintien optimal lors des postures assises pendant un long moment.

Le yoga est  une discipline aux nombreuses variantes. Certaines d’entre elles utilisent différents autres équipements. Par exemple, dans l’Iyengar yoga, l’emploi de sangles ou de cordes, de couvertures ou encore de briques est courant.

Le tapis : comment bien le choisir ?

Le tapis représente le matériel yoga de base indispensable. Il peut être utilisé pour les séances de relaxation, pendant les exercices de respiration ou d’assouplissement. Il existe actuellement de nombreux modèles mais le choix du vôtre devra prendre compte :

  • De son épaisseur : le tapis doit assurer votre confort, que vous soyez allongé ou assis dessus. Il doit empêcher le contact avec la dureté et la froidure du sol. Et être assez ferme.
  • Du matériau dont il est fait : votre tapis ne doit pas gratter votre peau, être hypoallergénique et permettre de bien gérer l’humidité si vous transpirez. Pour info, le yoga étant une discipline qui prône l’écologie, optez pour un tapis fait de matières naturelles vous permettra de respecter ses valeurs.
  • Du côté pratique : un tapis qui s’enroule et qui se transporte aisément est préférable si vous devez vous déplacer souvent.

 Le nécessaire pour méditer

La méditation est l’un des piliers du yoga. Elle doit se pratiquer dans un environnement propice et avec un équipement adapté. Un siège adapté permettra par exemple d’assurer une bonne prise et le maintien des postures, tout en évitant l’apparition de douleurs ou de fourmillements dans le dos et les membres inférieurs. Vous pouvez ainsi utiliser :

  • Des coussins de méditation ou zafu : ils sont conçus pour aider à prendre la bonne posture, notamment pour ceux qui méditent assis dans la position du lotus par exemple. Débutants, personnes de grande taille et qui sont un peu raide du bassin et du dos trouveront un allié précieux dans le zafu.

 

  • Le banc de méditation: il répond aux besoins de confort de ceux qui pratiquent la méditation assis sur leurs talons, genoux pliés.

 

En savoir plus